Réussir vos photos de feux d’artifices

Voici des pistes pour réussir vos photos de feux d’artifices.
Si vous prenez des photos, par mauvais temps, n’oubliez pas de protéger votre appareil (parapluie, sac plastique…) il vous remerciera 😉

 

 

Que vous ayez un compact ou un reflex, 3 paramètres sont importants :

 

1. Les lieux/ le cadrage

Il peut souvent être intéressant de prendre de la distance avec les lieux du feu d’artifice afin d’y inclure l’environnement (un port, un monument à proximité, les reflets dans la mer ou un fleuve, des gens en silhouette… Ce que vous voulez qui donnera une dimension à la photo, comme ici, un champ de maïs.

 

Photo feux d'artifices Sandreen studio

Feux d'artifice, Port en Bessin

2. La stabilité

Pour avoir de belles photos de feux d’artifices, il faut que l’obturateur reste ouvert suffisamment longtemps pour capturer à la fois le début et la fin de la fusée (donc ouverture d’une à plusieurs secondes).
Le problème pour capturer ce genre de photos c’est qu’il faut que l’appareil reste complètement immobile pendant tout le temps de la prise de vue sinon la photo sera floue :

Photo floue feux d'artifices

La meilleure solution est donc d’avoir un trépied.
Mais il est aussi possible de simplement poser l’appareil sur un support immobile (une barrière, un mur, un rebord de fenêtre…) pour obtenir un résultat correct.
Une télécommande filaire est également une bonne idée mais pas forcément obligatoire non plus (elle évite de presser le bouton ce qui provoque de micro vibrations)

 

3. L’exposition

Comme je vous le disais précédemment, l’important , c’est de laisser l’obturateur ouvert suffisamment longtemps.

* Les appareils compacts sont maintenant pratiquement tous équipés d’un mode « Feux d’artifices ». Et bien utilisez le ! ^_^
Ce mode empêchera d’une part le flash de se mettre en route, et forcera d’autre part l’obturateur à rester ouvert le plus longtemps possible (ce temps maximal disponible varie d’un appareil à un autre).

 

* Pour tous les possesseurs diPhone (et autres smartphones), ce mode n’existant pas à ma connaissance sur ceux-ci, vous risquez d’être rapidement limité pour CE type de photos. Mais rien n’empêche d’expérimenter… Veillez bien cependant à désactiver le flash.

 

* Enfin pour les possesseurs de reflex et de bridges, je vous conseille tout d’abord de choisir un objectif un minimum grand angle (proche de 17/18mm, ou en tout état de cause en dessous de 50mm), de vous mettre en mode Manuel (M) et de faire la mise au point manuellement sur l’infini ∞ .

Ensuite, réglez la sensibilité ISO sur la valeur la plus basse (100 ou 200ISO en fonction de l’appareil).

Réglez la vitesse sur 1 à 4 secondes (+ il sera ouvert longtemps, + les trainées lumineuses seront longues) faites un essai sur 1′ puis 2′ puis 4′ et voyez le rendu que vous préférez.
Pour ceux qui ont un mode Bulb (consultez le manuel de votre appareil pour savoir s’il en a un…), utilisez le (en mode Bulb, l’obturateur s’ouvre lorsque vous appuyez sur le déclencheur, et se ferme seulement lorsque vous le lâchez) : déclenchez au départ de la fusée et ne lâchez le bouton qu’à la fin de la fusée voire de la fusée suivante. Quand vous le souhaitez en fait…)

Pour finir, réglez l’ouverture sur f/11 ou f/16 (si le feu est très lumineux (ou avec beaucoup de fumée) préférez f/16).

Et avec ces réglages on pose l’appareil sur un trépied pour éviter tout flou de bougé. 🙂

 

Photo feux d'artifices Sandreen studio

 

Et pour finir, innovez, testez de nouvelles choses, de nouvelles techniques : « defocusez » pendant la prise de vue, faites un zoom avant (ou arrière), testez le N&B, la double exposition (en mode Bulb, à l’aide d’un carton noir)… Amusez-vous !

Un commentaire sur “Réussir vos photos de feux d’artifices

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *